Mauvillon

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

"Digne élève de Knigge" qui initia Mirabeau aux mystères de l'Illuminisme (Source: (Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, P. Fauche Libraire, Hambourg 1799, t. V, p. 60).

"C'est à ce même Mauvillon que les Allemands font honneur d'avoir eu la principale part à deux ouvrages publiés par Mirabeau, l'un sous le titre de Monarchie Prussienne, & l'autre sous celui d' Essai sur les Illuminés. De là ces grands éloges qu'on trouve de Weishaupt dans le premier, & tout l'artifice qui régne dans le second. Celui-ci ne fut composé que pour donner lle change au public, en paraissant trahir les secrets de la Secte sans dire un seul mot qui la fasse connaître, en détournant l'attention des lecteurs sur des objets tout différens. Cette ruse fit croire aux Français qu'ils connaissaient l'Illuminisme; ils en avaient une idée si fausse, que tous leurs auteurs confondent les Illuminés de Weishaupt avec ceux de Swedenborg. Cette ruse d'ailleurs servit à Mirabeau à introduire son Illuminisme en France, dans le temps même où il semblait écrire pour le dévoiler. Jusques au nom de Philalète qu'il donnait à sa Loge, tout était artifice; car ce nom de Philalète désignait des Illuminés d'une autre espèce" (Augustin Barruel, ibid., t. V, note, p. 61-62).