Plutarque

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Plutarque (46 ap. J.-C. - 125) en grec ancien Πλούταρχος / Ploútarkhos), né à Chéronée en Béotie vers 46, mort au même endroit en 125, est un historien et moraliste de la Grèce antique.

Issu d'une famille de notables, il arrive à Athènes où il s'initie au platonisme (dont il s'éloignera) ainsi qu'aux autres écoles de philosophie, à la rhétorique et aux sciences. Il obtient la citoyenneté athénienne puis visite la Méditerranée : d'abord l'Égypte, puis l'Asie mineure et enfin Rome. Il y acquiert la citoyenneté romaine et adopte le gentilice Mestrius, en hommage à son ami Florus. Il se lie d'amitié avec de hauts dignitaires impériaux. Selon la Souda, il est nommé procurateur d'Achaïe sous le règne d'Hadrien.

Il rentre à Chéronée vers 90, et y écrit l'essentiel de son œuvre. Il exerce également la fonction de prêtre d'Apollon à Delphes.

Oeuvres

  • Les Vies parallèles des hommes illustres (en grec Βίοι Παράλληλοι / Bíoi Parállêloi) rassemblent cinquante biographies, dont 46 sont présentées par paire, en opposant un Grec et un Romain célèbres (par exemple Thésée et Romulus, Alexandre le Grand et César, Démosthène et Cicéron).

À la fin de chaque doublet, la plupart du temps, un bref texte (σύγκρισις / súnkrisis) compare les deux personnages. Nous avons perdu la première paire, consacrée à Épaminondas et Scipion.

Parmi les biographies séparées figurent celle d'Artaxerxès II, Aratos, et les huit biographies de Césars, d'Auguste à Vitellius. C'est l'œuvre la plus connue de Plutarque. Elle était admirée de Montaigne comme du Grand Condé, et Shakespeare y a puisé des sujets de tragédie.

  • Les Œuvres morales sont plus de 230 traités consacrés à des sujets nombreux et variés. Seuls 79 nous sont parvenus : De la curiosité, De la tranquillité de l'âme, Des vertus morales, Du génie de Socrate, etc.

Il a aussi écrit des Dialogues pythiques et des Propos de table, imités de Platon.

Bibliographie

  • Robert Flacelière, Sagesse de Plutarque, PUF, 1964.
  • Jacques Boulogne, Plutarque. Un aristocrate grec sous l'occupation, Presses universitaires de Lille, 1994.
  • Jean Sirinelli, Plutarque, Fayard, 2000.
  • Jacques Boulogne, Plutarque dans le miroir d'Épicure, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Philosophie », 2003.