Zwingle

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Ulrich Zwingli (1484-1531)— on trouve aussi Huldreich Zwingli et Huldrych Zwingli, et même Zwingle en francisant — réformateur religieux suisse, un des principaux artisans des différentes tentatives de convertir, y compris militairement, la Suisse à la Réforme.

En 1523, il parvient à faire adopter la réforme au canton de Zürich, premier canton à le faire. Il est, depuis Zurich, à l'origine des Églises "réformées" de Suisse alémanique, tandis que Guillaume Farel et Jean Calvin sont les principaux réformateurs en Suisse romande. Il est aujourd'hui encore l'une des principales sources d'inspiration des Églises réformées, et notamment du protestantisme libéral.

Sa dispute avec Luther au Colloque de Marbourg (1529)

Au Colloque de Marbourg (dispute entre Luther et Zwingle: Luther y défendait contre ses adversaires le dogme de la sainte Eucharistie...), Zwingle lui objectait que la présence réelle de Notre-Seigneur dans le Saint-Sacrement était un dogme du papisme...

"Mais alors, dit Luther, niez aussi la Bible, car c'est du Pape que nous la tenons. Nous sommes bien obligés d'avouer, tout protestants que nous sommes, que dans le papisme il est des vérités de salut, oui, TOUTES les vérités du salut, et que c'est de lui que nous les tenons, car c'est dans le papisme que nous trouvons la vraie Ecriture sainte, le vrai baptême, le vrai Sacrement de l'autel, les vraies clefs qui remettent les péchés, la vraie prédication, le vrai catéchisme, les vrais articles de foi. J'ajoute, en outre, que dans le papisme se trouve le VRAI CHRISTIANISME." (Je crois utile de donner le texte de cet aveu si frappant: Luther, Oeuvres, édition protestante d'Iéna, p. 408-409: "Hoc enim facto negare oporteret totam quoque Scripturam sacram et praedicandi officium: HOC ENIM TOTUM A PAPA HABEMUS. Nos autem fatemur sub Papatu plurimum esse boni christianismi, imo OMNE bonum christianismum, atque etiam illinc ad nos devinisse. Quippe fatemur in papatu veram esse Scripturam sacram, verum Baptisma, verum Sacramentum altaris, veras claves ad remissionem peccatorum, verum praedicandi officium, verum catechismum, ut sunt: Oratio dominica, articuli fidei, decem praecepta... Dico INSUPER IN PAPATU VERUM CHRISTIANISMUM ESSE...")

De cet aveu que l'Eglise catholique a le vrai christianisme, il faut conclure nécessairement que les sectes protestantes ne l'ont point, puisque l'Eglise affirme ce que les sectes nient.

Mais il faut conclure, en outre, et cela saute aux yeux, que la propagande [voir liberté religieuse] est pour l'Eglise catholique un droit et un devoir, tandis qu'elle est, de la part des protestants, un non-sens et une injustice."

(Source: Mgr de Ségur, Causeries sur le protestantisme d'aujourd'hui, Libraie Saint-Joseph, Tolra libraire-éditeur, Rennes 1894

Zwingle selon ses collègues

"Zwingle au dire de son disciple Bullinger, fut chassé de sa paroisse à cause de ses débauches; prêtre et curé, il se maria publiquement, à l'imitation de Luther. "Si l'on vous, écrit-il dans une de ses lettres, que je pèche par orgueil, par gourmandise et par impureté, croyez-le sans peine; car je suis sujet à ces vices et à bien d'autres encore." (Mgr de Ségur, Causeries sur le protestantisme d'aujourd'hui, Libraie Saint-Joseph, Tolra libraire-éditeur, Rennes 1894.)