Turgot

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Turgot.JPG

Anne Robert Jacques Turgot, baron de l'Eaulne (1727-1781), économiste libéral, ami des dits "Philosophes" et collaborateur de l' Encyclopédie, "le grand moyen d'éclairer peu à peu le genre humain, & d'écraser l'infame"... (Abbé Barruel) Substitut du procureur au parlement de Paris, puis conseiller au Parlement, il fut nommé intendant de Limoges en 1761.

Durant son séjour à Limoges, Turgot publia en 1766 un ouvrage d'économie politique inspiré des Physiocrates, Réflexions sur la formation et la distribution des richesses, dans lequel il soutenait que la seule source de richesse d'une nation est la terre, et que seuls les produits agricoles peuvent légitimement être imposés. Parmi ses travaux les plus importants, on compte également l'une des premières études scientifiques du crédit, Mémoire sur les prêts à intérêt (1769) et Lettres sur la liberté du commerce des grains (1770), plaidoyer en faveur du libre-échange des produits agricoles.

Turgot fut nommé contrôleur général des finances de la France en 1774 par Louis XVI et entreprit immédiatement une importante réforme des finances publiques et de la fiscalité. Pratiquant une politique très stricte, il parvint à rembourser une partie des dettes du royaume. Il institua ensuite la liberté du commerce et de la circulation des grains. En 1776, il supprima (déjà...) les corporations, présenta au Conseil du Roi son célèbre projet dans lesquel il préconisait notamment l'imposition de la noblesse. Il suscita alors l'hostilité des Parlements qui le poussèrent à démissionner.