Tradition apostolique

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

La réfutation des gnostiques par Saint Irénée

Père de la "Tradition catholique", saint Irénée a défendu la Tradition (traditio ab apostolis) de l'Église, transmise par les apôtres et fondée sur la «règle de vérité» qui est la foi en Dieu et en son Fils Jésus-Christ. Il réfuta les gnostiques en s'appuyant sur les Écritures et en dégageant des critères d'interprétation pour une lecture ecclésiale de la Bible. L'Église était pour lui la gardienne de la vérité et de la foi des apôtres reçue dans l'Écriture.

Lorsque qu'il écrit sa Réfutation des systèmes gnostiques en 180, presque toutes les écoles gnostiques s'étaient déjà manifestées et développées. Antioche, Alexandrie et Rome sont les grands centres du mouvement. Irénée élabora alors toute une théologie de l'institution ecclésiale: il définit la Tradition des Apôtres:

  • Saint Jean enseigne St Polycarpe qui enseigne St Irénée; St Irénée est le premier à parler de la Tradition (Traité contre les Hérésies).

Dès les années 130-160 de notre ère, face aux hérétiques qui voulaient l'Ecriture seule, il insista sur l'Ecriture ET la Tradition: l'Eglise est une Tradition, la gardienne de la vérité et de la foi des apôtres reçue dans l'Écriture. Les sources d'Irénée de Lyon sont donc avant tout les Écritures ET la tradition catéchétique.

Cela reste vrai aujourd'hui, les sources de la vérité sont:

  • la Sainte Bible (les Ecritures)
  • et la Tradition ou Magistère de la Sainte Eglise Catholique Apostolique et romaine.

(Source: Jean Daniélou, L'Église des premiers temps, des origines à la fin du IIIe s., Points Histoire, Tours 1999, p. 121)