Robespierre

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Robespierre - peinture anonyme - Musée Carnavalet.JPG


Robespierre vu par Pierre Chaunu

Pierre Chaunu: "la terreur? Une mare de sang!"

"Je crois que robespierre a été porté par un concours de circonstances, à un niveau de responsabilités qui dépassait ses capacités. Je n'éprouve que de la répulsion pour tout ce qu'il a représenté, pour le pouvoir terroriste qu'il a exercé, que rien n'excuse...

"Cependant il a été le seul à prendre position contre la guerre, signe de lucidité. Deuxièment, au milieu d'une bande de fanatiques antireligieux, il avait compris qu'il fallait respecter les convictions du peuple. J'ajoute qu'il était honnête contrairement à beaucoup de ses pairs. Bref ce n'était pas un monstre et pourtant il l'est devenu. ... il s'est trouvé avec un pouvoir que même les rois de France n'avaient pas... Quant à son culte de la vertu, on touche là au caractère pervers du régime révolutionnaire. Parler de vertu dans cette mare de sang!..." (Source: Pierre Chaunu, Extraits de l'entretien accordé pour la revue L'Histoire, n° 177, mai 1994).