Pie VI

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher
              Pie VI - par G. D. Porta - Musée de Versailles.JPG
               Pie VI - par G.D. Porta - Musée de Versailles


Pie VI (1717-1799), pape de 1775 à 1799, dont le règne, se termine en captivité à Valence en France.

Né Giannangelo Braschi, il devient secrétaire du pape Benoît XIV puis, sous Clément XIII, trésorier de la chambre apostolique (1766) et cardinal (1773) ; il succède au pape Clément XIV en 1775.

Pie VI doit affronter la politique anticléricale de l'empereur germanique Joseph II. En 1782, il se rend à Vienne en vue de régler le conflit, mais son voyage reste sans effet.

Dès le déclenchement de la Révolution française, toutes les propriétés de l'Église de France sont confisquées au nom de la Liberté, et lorsque le régime révolutionnaire exige du clergé un serment de fidélité, Pie VI dénonce la Révolution comme athée et condamne la Constitution civile du clergé en 1791. La même année, il assiste impuissant à l'annexion d'Avignon et du Comtat Venaissin. Il apporte son soutien à la coalition antirévolutionnaire des puissances européennes et, en 1797, après l'invasion de l'Italie par Napoléon, est obligé, à la suite du traité de Tolentino, de céder les territoires pontificaux. En 1798, les armées françaises du général Louis Alexandre Berthier marchent sur Rome ; après la proclamation de la République romaine, Pie VI est contraint de renoncer à son pouvoir temporel. Il est emprisonné à Sienne, Florence, Parme puis à Valence, où il meurt.

Autres liens