Maistre

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher
            De Maistre Joseph (1753-1821).JPG
             Joseph de Maistre, d'après un dessin de Vogel von Vogelstein 


Monarchiste, catholique, contrerévolutionnaire, Joseph de Maistre est né à Chambéry en 1753.

Il a infiltré les Loges maçonniques pour connaître leurs complots. Il a ainsi été initié en 1774 par la Loge maçonnique Les Trois Mortiers, à Chambéry; en 1778 par la Loge La Parfaite Sincérité, à Chambéry; membre de l'Ordre Martiniste son nom a été donné à la loge n° 8 de l'Ordre Martiniste Initiatique.

Le mal est dans l'homme

Contrairement à la thèse de "l'homme bon par nature (c'est la société qui le corrompt...)" de l'illuminé Jean-Jacques Rousseau, le comte Joseph de Maistre explique que le mal est dans l'homme, et il est incommensurable:

"Commençons par examiner le mal qui est en nous, et pâlissons en plongeant un regard courageux au fond de cet abîme; car il est impossible de connaître le nombre de nos transgressions, et il ne l'est pas moins de savoir jusqu'à quel point tel ou tel acte coupable a blessé l'ordre général et contrarié les plans du législateur éternel" (Soirées, I,214).

L'autorité & l'expiation

Le mal c'est la division, c'est l'unité brisée, unité qui est voulue par Dieu. Or pour remédier au mal et à la division, l'on ne peut compter sur l'homme lui-même, qui est mauvais, entaché du péché originel.

Il n'y a que deux moyens de salut, un moyen préventif, l'autorité, et un moyen curatif, l'expiation.

L'autorité est la condition du maintien de l'unité. Il faut que la société religieuse et la société civile soient soumnises à l'ordre voulu par la providence divine.

Le moyen dans la société religieuse est 1'infaillibilité pontificale et dans la société civile la souveraineté.

C'est Dieu qui souhaite que les hommes soient regroupés par affinités naturelles en sociétés hiérarchisées, en nations. Les peuples n'ont pas le choix. La souveraineté résulte directement de la nature humaine mais c'est Dieu le créateur de cette nature. "C'est une loi du monde physique: Dieu fait les rois au pied de la lettre" (Oeuvres complètes, I.232).

Chaque nation a son caractère, et ce caractère fait son type de gouvernement. L'homme ne saurait constituer un nouveau type de gouvernement par sa libre détermination, il usurpe ainsi le gouvernement voulu par Dieu.

La Révolution dite française est satanique La Révolution française ne peut être que "satanique" puisqu'elle entend mettre l'homme à la place de Dieu.

Le caractère national est constitué d'un ensemble de maximes religieuses et politiques qui sont devenues des "dogmes nationaux" et qui font une "raison nationale".

Le souverain a pour devoir d'en imposer le respect par les prêtres, les hauts fonctionnaires, les magistrats. Les savants n'ont pas d'autres obligations que de subordonner leur science à cette "raison nationale" qui vient tempérer les excés de la raison individuelle.