Helvétius

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Helvétius.JPG

Claude Adrien Helvétius (1715-1771), prétendu "philosophe", français, anticlérical fanatique, digne représentant de l'esprit des Ténèbres. Il affirmait contre le catholicisme que le seul mobile des actions humaines était l' intérêt personnel et qu'il était impossible de choisir entre le bien et le mal (évidemment...) parce que même le sacrifice de soi se réduit à un choix entre divers plaisirs. A quoi, nous répondons que le seul mobile des actions humaines n'est pas nécessairement l'intérêt personnel, il peut être celui du service de Dieu et qu'il est possible de choisir entre le bien et le mal lorsque par exemple on décide le sacrifice de soi pour la Gloire de Dieu et le salut des hommes (exemple: les martyrs Chrétiens sous l'Empire...)

L'ouvrage d'Helvétius, De l'Esprit (1758) où poussa la théorie de l'hédonisme à son point extrême en prônant la sensualité égoïste. Cet ouvrage fut condamné pour outrage aux bonnes mœurs par la faculté de théologie de la Sorbonne et brûlé publiquement en 1759.

De l'homme, de ses facultés intellectuelles et de son éducation fut publié à titre posthume en 1772. Dans cet essai qui fut également brûlé publiquement, Helvétius tentait de réfuter les doctrines de Jean-Jacques Rousseau (sur l' origine de l'inégalité) en présentant une théorie générale de la connaissance et du bonheur, une théorie du gouvernement et une théorie de l'éducation... Dans la tête des prétendus Philosophes, il s'agit de toutes façons & toujours, de rechercher le bonheur en dehors de notre Sainte Religion évidemment et en dehors de toute cité catholique particulièrement. Helvétius y affirme notamment que l'inégalité des hommes ne provient pas de leurs facultés physiques et intellectuelles (on aimerait qu'il définisse l' égalité entre un génie et un idiot ou entre un colosse et un homme moyen), mais de l'éducation, qui n'est pas dispensée de façon égalitaire pour tous (on aimerait encore savoir si aujourd'hui avec l'éducation "égalitaire" de la dés-éducation nationale, les inégalités ont-elles été réduites? Je ne crois pas...) Selon le fanatique des Ténèbres, tous les hommes ont une aptitude égale à l'esprit (un génie et un idiot auraient une aptitude égale à l'esprit?), mais la force avec laquelle se manifestent leurs facultés est conditionnée par l'amour de soi (pur sophisme).

L'anticléricalisme d'Helvétius, sa philosophe matérialiste se prolongea dans la pensée de Friedrich Nietzsche.