Ebauche:La datation au carbone 14

De Christ-Roi
(Redirigé depuis La datation au carbone 14)
Aller à : navigation, rechercher

Le carbone 14 (noté « 14C ») est un isotope radioactif du carbone (noté « C »). La création de 14C est due à l'impact des rayons cosmisques sur l'azote atmosphérique. Avec le temps, il se décompose et redevient de l'azote. On connait statistiquement ce temps de décomposition.

La théorie de la datation suppose, qu'entre création et décomposition, le pourcentage de 14C par rapport au carbone (noté « 14C/C ») a fini par se stabiliser. Le temps de stabilisation est supposé achevé puisque la terre est supposée vieille de plusieurs milliards d'années.

Ainsi, sur toute l'histoire de la vie, le taux 14C/C est supposé constant. Il est à l'état d'équilibre.

Si ces hypothèses sont vraies, il est possible de dater un composé organique en mesurant son taux 14C/C. En effet, les organismes se contruisent à partir du carbone de l'environnement, donc, en se contruisant ils isolent un échantillon de cet environnement. Si on connait le taux 14C/C dans l'environnement et la vitesse de décomposition de 14C, on peut dater en mesurant le taux 14C/C de l'échantillon. Notons cependant que les mesures sont délicates (voire impossibles).


Hypothèses nécessaires pour un taux 14C/C constant dans l'atmosphère

La théorie de la datation suppose que le taux 14C/C est constant sur toute l'histoire de la vie. Voyons toutes les hypothèses qui sont faites pour croire ce taux constant dans l'atmosphère :

  • Terre vieille de plusieurs milliards d'années
  • Flux des rayons cosmiques constant
  • Champs magnétique terrestre constant
  • Activité solaire constante
  • Echanges rapides entre l'atmosphère et le reste de l'environnement


Terre vieille de plusieurs milliards d'années

Cette hypothèse est nécessaire pour atteindre un état d'équilibre entre la création et la décomposition de 14C.

Elle semble justifiée par la théorie de l'évolution. Mais c'est autre théorie n'est qu'une autre hypothèse. Comment une hypothèse (qui plus est est erronée) peut justifier une autre hypothèse ?


Flux des rayons cosmiques constants

Le flux des rayons cosmiques doit être constant pour que la production de 14C à partir d'azote soit constante. Ceci requiert les autres hypothèses suivantes :

  • Champs magnétique terrestre constant
  • Activité solaire constante

Champs magnétique terrestre constant

La pénétration des rayons cosmiques dans notre atmosphère dépend du bouclier magnétique terrestre. Or, depuis le temps qu'on mesure le champs magnétique terrestre, il décline. Il n'est donc pas constant.

Activité solaire constante

Les essais nucléaires dans les années 1960, ont presque doublé le taux 14C/C dans l'atmosphère. Pourquoi ne pas imaginer que des éruptions solaires auraient pu aussi modifier sensiblement la production de 14C ?


Echanges rapides entre l'atmosphère et le reste de l'environnement

Prenons l'exemple des énergies fossiles. En les brûlant aujourd'hui, nous rejetons du gaz carbonique (CO2) ne contenant pas de 14C parce que ces fossiles ont perdu leur radioactivité. Donc nous rejetons du carbone (C) et cela diminue le taux 14C/C dans l'atmosphère si bien que toute analyse d'un échantillon actuel date trop anciennement.

D'une manière générale, les grands réservoirs de composés carbonés nuisent à la constance du taux 14C/C dans l'atmosphère. Citons par exemple les grandes éruptions volcaniques qui relâche du carbone dans l'atmosphère, certains pensent que l'effet de serre résultant pourrait être la cause de l'extinction des dinosaures.


Dendrochronologie

Pour connaître l'historique réelle du taux de 14C dans l'atmosphère, on s'est tourné vers la dendrochronologie. Les anneaux de croissance dans le tronc des arbres correspondent normalement à une année. En mesurant les taux de 14C dans chaque anneau, on a voulu vérifier le taux de 14C dans l'environnement pour chacune de ces années. Les plus vieux arbres connus ont permis de le faire sur plus de 4000 ans.

Il semble que la dendrochronologie ait donné une base sérieuse à la datation au carbone 14 en fournissant le taux réel de 14C dans l'air, mais pas au-delà de 2000 ou 3000 ans avant J.C. Notons pourtant que certains auteurs critiquent cette méthode, soit qu'une année puisse former plusieurs anneaux, soit que la porosité du bois pollue les vieux anneaux.


Le déluge

La bible n'est pas un argument pour ceux qui refusent la tradition, mais voyons tout de même le déluge (Gen. VI - II Pierre III, 6), qui est la plus ancienne tradition, antérieure à Babel et partagée par tous les peuples de la terre. Dieu créa l'arc-en-ciel (Gen. IX,14). Il est possible que l'arc-en-ciel n'apparaissait pas avant parce que l'atmosphère était différente. Peut-être que cet ancien atmosphère créait beaucoup moins de 14C et donc, tout échantillon antérieur au déluge contenait peu de 14C. La production de 14C aura ensuite créé une augmentation progressive du taux de 14C dans l'environnement. Sous cette condition, il est normal que les échantillons antédiluviens paraissent surannés.