La télévision est heureusement là pour nous guider au travers des grands mystères de l'Histoire; illustration: les Rois maudits.

De Christ-Roi
Version du 11 février 2006 à 16:08 par none (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Les Rois "Maudits"

Assignation de Jean de Molay

(en instance de rédaction)

France 2 diffuse une nouvelle version du roman de Maurice Druon Les Rois "Maudits" Il est répété partout que le Grand-Maître des Templiers, de Molay, aurait dit ceci ou cela, le 18 mars 1314, qu’il aurait assigné le Pape le roi et Guillaume de Nogaret à comparaître devant Dieu dans l'année (1314).

Faits chronologiques

Guillaume de Nogaret est mort avant de Molay, en .......1313 ! De plus, sans faire une comptabilité particulière, on ne peut s’empêcher de noter que :

- Philippe le Bel est mort à 46 ans, mais ses parents et son épouse, nullement "maudits" sont morts plus jeunes :

- son père Philippe III à 40 ans,

- sa mère Isabelle d'Aragon à 24 ans,

- son épouse Jeanne 1ère de Navarre à 31 ans (avant de Molay).


Le Pape Clément V est mort à 50 ans, après 9 ans de règne, le plus long règne de Pape des 15 derniers pontificats, jugez-en :

16/12/1254 25/05/1261 Alexandre IV Rinaldo de Jenne

29/08/1261 02/10/1264 Urbain IV Jacques de Troyes

05/02/1265 29/11/1268 Clément IV Guy Foulques

01/09/1271 10/01/1276 Grégoire X Tebaldo Visconti

21/01/1276 22/06/1276 Innocent V Pierre de Tarentaise

11/07/1276 18/08/1276 Adrien V Ottobono Fieschi

08/09/1276 20/05/1277 Jean XXI Pietro Juliani

52/11/1277 22/08/1280 Nicolas III Giovanni Gaetano Orsini

22/02/1281 28/03/1285 Martin IV Simon de Brion

02/04/1285 03/04/1287 Honorius IV Giacomo Savelli

22/02/1288 04/04/1292 Nicolas IV Girolamo Masci

05/07/1294 13/12/1294 Célestin V Piettro del Murrone

24/12/1294 11/10/1303 Boniface Caetani

22/10/1303 07/07/1304 Benoit XI Niccolo Boccasini

05/06/1305 20/04/1314 Clément V Bertrand Got

Analyse

France 2 sur son site Internet répète la phrase que rapporte Maurice Druon dans son roman ? Guillaume de Nogaret menacé par de Molay en 1314. Or le même site France 2 sur la fiche de Nogaret indique qu il est bien mort en 1313 !


A la base : Maurice Druon, piètre historien en l'occurrence, certes Membre de l'Académie Française et son ancien secrétaire perpétuel, mais cela ne rend pas vrai ce qu'il dit de faux. Monsieur Druon, qui semble inventeur du titre "Les Rois maudits" est là un disciple, non des grands historiens universitaires, mais de cet autre romancier du nom d’Alexandre Dumas, qui justifiait les mensonges historiques en disant qu’ « On peut violer l'Histoire à condition de lui faire de beaux enfants ».

Druon a suivi un autre mensonge qui est de dire que le Roi Louis X aurait fait étrangler la reine Marguerite de Bourgogne ! Cela encore est faux.

De même on présente les Templiers comme victimes du roi Philippe le Bel et du Pape Clément V.

La vérité c'est d'abord déjà de dire que, contrairement à ce qu’on lit parfois ici ou là, les statuts de l’Ordre du Temple n'auraient pas du tout été écrits par Saint Bernard.

Et la vérité, c’est ensuite de dire que les Templiers ont été interrogés non seulement en France mais dans l'Europe tout entière (où le roi de France n'avait pas que des ennemis), puis que les Cardinaux du monde entier se sont réunis, et enfin le Pape Clément V a décidé, devant les preuves fournies, de dissoudre l’ordre du Temple.

Or, y a-t-il eu confirmation de cette dissolution, après la mort de Clément V et du Roi Philippe le Bel ?

OUI. Par le nouveau Pape, Jean XXII, élu après la mort de Philippe le Bel.

Or, à moins de prêter à Philippe le Bel des pouvoirs post-mortem, on ne voit pas comment le nouveau Pape Jean XXII aurait cédé à un caprice de Philippe le Bel défunt, ou de son fils régnant Louis X.

Or le Pape Jean XXII, qui a donné confirmation à la dissolution des templiers a régné comme Pape 18 années, du 28 juin 1316 au 4 décembre 1334.

Le fond de cette histoire réside en fait dans le "Testament de Saint Rémi" dont le Pape Saint Pie X, en 1908, en béatifiant Jeanne d'Arc, a précisé "Dites aux français de faire leur trésor du testament de Saint Rémy".

En effet, ce testament évoque les bénédictions et les malédictions sur le royaume de France selon qu’il est ou n’est pas fidèle à sa mission chrétienne inaugurée par la conversion de l'Etat et de la Nation, des coeurs et de l'esprit de cette Gaule franque qui deviendra la France par l'onction de Clovis en 496, à Reims.