La République respecte toutes les religions mais aucune religion ne gouverne la République

De Christ-Roi
Version du 14 novembre 2005 à 07:05 par none (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

"La République respecte toutes les religions mais aucune religion ne gouverne la République." Ce discours d'Alain Juppé réagissant face à la violence dans les banlieues en France, est comme le dit Lahire sur Le Salon Beige, un discours qui est "imprégné des plus grands poncifs de la franc-maçonnerie". "Juppé ne veut pas d'une religion qui sorte de la sphère privée, pas de religion radicale (comme si la religion pouvait engendrer des religieux mous), pas de rôle social... Bref, il n'y a pas de problème de religion, mais un problème d'expression de la religion en dehors de l'individu. Les émeutes servent seulement de prétexte à Juppé pour répeter encore les principes du laïcisme : On peut rentendre le même discours sur les cathos dès que ça l'arrangera."

Il y a ici double mensonge. Non seulement la République n'a aucun respect pour les religions et en particulier pour le catholicisme qu'elle combat depuis le début, mais en plus, "une religion gnostique de droit occulte" (Rémi Fontaine) gouverne la république: la Franc-Maçonnerie; la république n'étant que la façade légale de la Secte.

Voir l'article La République laïque n'a pas de religion .