Jean Ousset

De Christ-Roi
Version du 11 novembre 2005 à 11:14 par none (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Fondateur après la Guerre de 39-45, de la Cité catholique, pour la promotion de la Royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Christ-Roi.net met en garde contre une source internet libérale qui attaque l'intégrisme de la Cité catholique! :... [1]

Le père spirituel de Jean Ousset était le Père Vallet, père jésuite espagnol qui adapta les Exercices Spirituels de Saint Ignace aux temps modernes, c'est à dire en les prêchant en 5 jours.

J. Ousset est le pionnier en France de la Doctrine Sociale de l'Eglise, totalement méconnue à cause du clergé moderniste tout puissant dans notre pays.

La Cité Catholique s'est ensuite transformée en Office International des Oeuvres de Formation Civique... puis en ICTUS, enfin en Centre de Formation (49, Rue des Renaudes à Paris 17ème). Il est aussi à l'origine de toute une série de groupes qui représentent la majorité des corps sociaux : l'Action Familiale et Scolaire, le Centre d'Etudes des Entreprises, l'Actualité Rurale, etc.

Dans les années 70, les Congrès de Lausanne rassemblaient plusieurs milliers de personnes chaque année. C'était le plus important Congrès annuel en Europe. Nous y retrouvions, outre les permanents de l'Office, de multiples personnalités, de Jean Madiran à Marcel de Corte, Jean Daujat, Gustave Thibon, Marcel Clément, le Professeur Jérôme Lejeune, et beaucoup d'autres. Nous y rencontrions des personnalités exceptionnelles comme Amine Gemayel ou Arcady Stolypine. Sa revue s'appelait Verbe au début, puis Permancences.

L'originalité de Jean Ousset, c'est sa conception doctrinale de l'Action politique (son livre l'Action), fondée sur des petits groupes bien formés et capables ensuite d'agir dans leur milieu naturel. Il appelait cela "l'amitié au service du Vrai".

Une multitude d'associations ou de d'initiatives (comme les immenses manifestations pour l'école libre par exemple en 1984) lui doivent sa méthode d'action. Etc..

Une jeune étudiante, Raphaëlle de Neuville, a fait sa thèse de Doctorat sur la Cité Catholique et Jean Ousset. Vous trouverez ce livre au Centre de Formation du 49, rue des Renaudes, à Paris. Jean Ousset est l'héritier des Catholiques Sociaux du XIXème siècle (Albert de Mun, La Tour du Pin, etc..) ainsi que de Maurras et de l'Action Française, comme tout bon jeune catholique de Droite de son époque.

Ses principaux ennemis, outre les Marxistes étaient surtout l'Eglise (prétendue) progressiste...

Ses ouvrages

Liens