Garabandal

Un article de Christ-Roi.

Sommaire

Introduction

Communion miraculeuse ?
Communion miraculeuse ?
Garabandal est un petit village du nord de l'Espagne. Dans les années 1960 des enfants ont dit dialoguer avec le Ciel, on les a vu accomplir différents prodiges, courir à reculons, sur les genoux, retrouver les propriétaires d'objets religieux, communier miraculeusement. Ils auraient dialoguer de très nombreuses fois avec la Sainte Vierge qui leur aurait délivrer deux messages.

Finalement ils prévoient que :

  1. le Ciel nous enverra un avertissement que chacun ressentira en lui au même moment.
  2. il y aura un grand miracle permanent sur le site de Garabandal
  3. Dieu châtiera les hommes s'ils ne se convertissent pas




Position de l'Église

Tous les évêques du diocèse ont condamnés ces apparitions. Le jugement est définitif. Ci-dessous un document recopié d'Internet :


DOCUMENTATION CATHOLIQUE 1967 page 671

Note officielle de l'évêque de Santander

Les 30 août, 2, 7 et 27 septembre, ainsi que le 11 octobre 1966, accompagné de M. le Vicaire général, du "proviseur" de l'évêché et du curé de San Sebastian de Garabandal, à la demande des intéressées présentée au dit curé, nous avons nous-mêmes recueilli les déclarations faites par Conchita Gonzalez Gonzalez, Mari Loli Mazon Gonzalez, Jacinta Gonzalez Gonzalez, et Mari Cruz Gonzalez Madrazo, sur les faits qui se sont produits à San Sebastian de Garabandal à partir du 18 juin 1961.

Il résulte des déclarations des intéressées que :

  1. Il n'y a eu aucune apparition, ni de la Sainte Vierge, ni de l'archange saint Michel, ni de quelque autre personnage céleste.
  2. Il n'y a eu aucun message.
  3. Tous les faits qui se sont produits dans ladite localité ont une explication naturelle.

En publiant la présente note, nous ne pouvons manquer de féliciter le clergé et les fidèles du diocèse de Santander qui, à tout moment et avec une obéissance filiale, ont suivi les indications de la hiérarchie. Nous regrettons que cet exemple n'ait pas été suivi par d'autres personnes qui, par l'imprudence de leur conduite, ont semé la confusion et la méfiance envers la hiérarchie, empêchant par une redoutable pression sociale que ce qui avait commencé comme un innocent jeu d'enfant puisse être démystifié par les auteurs elles-mêmes de ce jeu.

Une fois de plus, il est bon de rappeler que les vrais messages du ciel nous viennent par les paroles de l'Évangile, du Pape, des Conciles et du magistère ordinaire de l'Église.

A Santander, le 17 mars 1967.

VICENTE, évêque de Santander.


L'histoire débute mal

San Sebastian de Garabandal est un petit village du Nord-Ouest de l'Espagne.

L'histoire débute le dimanche 18 Juin 1961. A la tombée du soir, Conchita et Maria-Cruz disparaissent pour aller voler des pommes ! Mary Loly et Jacinta les suivent et les surprennent en flagrant délit.

- "Conchita, tu voles des pommes", crie Jacinta.
- "Chut ! Tais-toi, si on t'entend on le dira à Maman"

Conchita, apeurée se cacha tandis que Mary Cruz s'enfuit.

- "Ne pars pas Maria-Cruz," crie Mary Loly. "Nous t'avons vue et nous allons le dire au propriétaire."

Mary Cruz s'arrêta de courir et revint avec les 3 enfants. Il était 20H30. Après quelques instants, les quatre enfants se sentant rassurés, volèrent à nouveau des pommes et les croquèrent joyeusement. Le tonnerre gronda.

- As-tu entendu ?
- Oui, il va pleuvoir.

Après avoir mangé les pommes, elles commencèrent à avoir des remords.

- "Ce que nous avons fait est mal".
- "Nos anges gardiens doivent être fâchés".
- "Et le diable doit être content".

Elles voulurent réparer leur fautes et consoler leurs "bons anges gardiens". Elles lancèrent des pierres de toutes leurs forces à l'endroit où elles croyaient que se tenait le diable. S'étant fait ainsi bonne conscience elles se mirent à jouer. Soudain Conchita vit un ange...


C'est ainsi que débute l'histoire de Garabandal, par un vol, un vol de pommes et une violence. On est loin de la sérénité et de la sainteté catholique. Qui plus est la pomme est un sinistre symbole.


Illusions

Traduction de unitypublishing.com

Les enfants ont dit avoir touché la "Vierge" plusieurs fois. Pourtant ils n'ont rien senti. Pourtant le Christ ressuscité est bien réel quand St Thomas le touche, de même Catherine Labouré pose sa tête sur le manteau de Marie.

Après avoir vu les enfants se passer quelque chose, qu'ils déclarèrent ensuite être l'enfant Jésus, les gens demandèrent s'ils avaient touché Jésus.

- "Non, on ne peut ni toucher la Sainte Vierge ni l'Enfant Jésus"
- "Mais comment se fait-il ?"
- "Eh bien, on voit ce que l'on tient mais on ne sent rien, ni même le poids. Si on avance la main, elle passe au travers."


Satan crée des illusions, des auto-suggestions mais Dieu peut créer miraculeusement des choses réelles, tangibles.


Message du 18 octobre 1961

Le document ci-contre est une reproduction du texte du message que les enfants ont signé conjointement avant de l'annoncer publiquement (cliquer sur l'image pour l'agrandir). Ce document est reproduit du site garabandal.org. Le texte est en espagnol. D'après les quatre signatures, il semble que l'écriture soit celle de Conchita, la voyante principale. On remarque une phrase rajoutée entre la deuxième et la troisième lignes : "pero antes tenemos que ser buenos" qui veut dire "mais avant tout nous devons être bons". La phrase complète modifiée par ce rajout devient : "II faut faire beaucoup de sacrifices, beaucoup de pénitence, visiter le Saint-Sacrement mais avant tout nous devons être bons."

Il faut tout d'abord s'étonner de ce rajout. Comment ces voyants ont-ils pu oublier ce passage pendant la transcription ? Dans les miracles d'origine céleste, les voyants se rappellent nettement le message qu'ils ont à transmettre. Mais pas à Garabandal, en plus c'est la partie la plus importante qu'ils oublient ! Comment ont-ils pu oublier ce qui passe avant tout ?

Que veut dire ce rajout ? Que veut dire ce "être bon" ? "être bon" ne veut rien dire, où plutôt tout dire, suivant chacun, c'est vague, sujet à diverses interprétations. Et c'est ce "être bon" largement subjectif qui devrait passer avant des vérités catholiques ? N'est-ce pas alors, comme si le subjectif éludait la loi éternelle de Dieu, comme si la loi de l'homme s'opposait à celle de Dieu. Et cette ambiguïté projetée au premier plan ne rappelle t-elle pas ce flou inscrit dans le concile Vatican II ?

Il faudra aussi remarquer que le chapelet brille par son absence, dans les vérités catholiques énoncées. Comment Marie a pu oublier de recommander le chapelet alors qu'elle le fait par exemple systématiquement les six fois qu'elle parait à Fatima ? Il est clair que la récitation quotidienne du chapelet est la meilleure arme contre le démon, pourquoi Notre Mère ne le dit pas ici ?

Notons qu'une dizaine d'années plus tard, Conchita recommandera de dire le chapelet et ne demandera plus ce "être bon". Mais le démon peut-il longtemps tromper une âme qui s'en remet à Marie ?


Le grand miracle convertira la Russie

Le 20 Juillet 1963, Conchita dit être entrée en locution avec Jésus. Extrait :

— A quoi servira le Miracle ? A convertir beaucoup de gens?

— A convertir le monde entier.

— La Russie se convertira?

— Elle se convertira aussi, et ainsi tous aimeront nos cœurs.


Probablement que Conchita s'intéresse à la Russie suite au message de Notre-Dame à Fatima en 1917.

Nous pensons que le message de Fatima est vraiment du Ciel. Or Notre-Dame de Fatima dit que la Russie se convertira si l'on consacre la Russie et que l'on diffuse la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Voilà quelles seront les vraies causes de la conversion de la Russie. Ce sera le résultat de la piété populaire et de la communion des évêques avec le pape pendant cette consécration.

D'ailleurs, Notre-Seigneur Jésus-Christ contredit Lui-même Conchita de Garabandal dans un message à Lucie de Fatima. Lisons un extrait de la lettre de soeur Lucie à son directeur spirituel, datée du 18 Mai 1936.  :

"Intérieurement, j'ai parlé à Notre-Seigneur de cette question; et récemment je lui ai demandé pourquoi il ne convertissait pas la Russie sans que Sa Sainteté (le pape) fasse cette consécration. Parce que je veux que toute mon Eglise reconnaisse cette consécration comme un triomphe du Coeur Immaculé de Marie, pour étendre ensuite son culte et pour mettre à côté de la dévotion à mon divin Coeur, la dévotion à ce coeur Immaculé. Mais, mon Dieu, le Saint-Père ne me croira pas si vous ne le poussez pas par une inspiration spéciale. Oh! le Saint-Père ! Prie beaucoup pour le Saint-Père ! Il fera cette consécration mais ce sera tard ! Cependant le Cœur Immaculé sauvera la Russie. Elle lui est confiée.

Ainsi Dieu refuse de convertir Lui-même la Russie par un miracle. Au contraire, Notre-Seigneur Jésus-Christ attend que le pape agisse conformément à ses volontés, Il veut que toute son Église reconnaisse le triomphe du Cœur Immaculé de Marie.


L'heure des ténèbres

Dans la nuit du jeudi saint, Notre-Seigneur Jésus-Christ dit à la foule venue l'arrêter: « Quand J'étais tous les jours avec vous dans le temple vous n'avez pas étendu les mains sur Moi; mais c'est ici votre heure, et la puissance des ténèbres. » Luc XXII, 53.


A Garabandal, tous les prodiges se passaient la nuit. Les jeunes voyantes ont révélé le message du 18 Octobre 1961 à 10H00 du soir !

Conchita annonça un autre miracle pour le 18 Juillet 1962. Le jour dit, une foule nombreuse emplit le village. Rien ne se passait, des pèlerins se mirent à jouer de la musique et à danser. On s'inquiéta de ces danses mais Conchita répondit que "danse ou pas danse, le miracle se produirait". La nuit tombée on s'inquiéta encore. Finalement, le prodige de la communion ne se produisit que vers 1H30 du matin (She went in haste, p.441). Certains dirent que le prodige se produisit bien le 18 et non le 19 parce qu'il fallait tenir compte de l'avance de l'heure légale sur l'heure réelle. Alors, à quelle heure se produisit le prodige ? A minuit ? Minuit, l'heure des ténèbres ?

Ceci ressemble au miracle du 13 Octobre 1917 à Fatima. Notre-Dame l'avait annoncé pour midi et il eut bien lieu à 12H00, heure solaire, mais aussi à 13H30, heure légale, ce qui impatienta certains (Toute la vérité sur Fatima, Tome 1, p. 323 - Éditions DFT). A Fatima, Notre-Dame est venue six fois à (ou vers) midi.


Vie des voyantes

  • Conchita voulut entrer au couvent mais Jésus lui aurait dit de revenir au monde. Elle est maintenant mariée aux États-unis. Ses proches ne sont pas venus à son mariage.
  • Aujourd'hui, aucune des voyantes n'habite le village de Garabandal.
  • Deux voyantes se sont fâchées.



Pieds cachés de l'apparition

Paragraphe repris intégralement de Florence Pagan

Il est dit qu'un des signes du démon est qu'il cache ses pieds, souvent sous un nuage (!):

  • "on ne lui voit pas les pieds": description de la soi-disante "Vierge" de Garabandal par Conchita.
  • La soi-disante "Vierge" de Medjugorje a les pieds cachés par un nuage d'après la description des voyants (voir cette image hideuse).

Bien entendu, cela n'est pas suffisant. Il est juste bon de noter que quand une apparition cache ses pieds, cela pourrait être un démon. Si les pieds sont visibles, cela ne signifie pas du tout que l'apparition est authentique.


Bénédictions

Traduction de unitypublishing.com

La "Vierge" demanda que les enfants n'apportent pas d'objets bénis pour qu'elles les bénissent elle-même. Ainsi, il est dit qu'au cours des années elle aurait béni et embrassé des centaines d'objets religieux.

Pourquoi refusait-elle des objets déjà béni ? N'est-ce pas qu'ils repoussent les démons ?


Note: La "Vierge" pouvait-elle bénir ? Normalement, seuls les prêtres peuvent bénir les objets religieux prévus au rituel romain. A contrario, remarquons qu'à L'Île Bouchard, en décembre 1947, la Sainte Vierge a béni les gens et une statue neuve[1].


Prophéties

Au début du mois de juin 1963, la "voyante" Conchita annonce : « Après la mort de Jean XXIII, il n'y aura que trois papes et alors viendra la fin des temps ...», voir le livre Village speaks p.29. Or Benoit XVI était le quatrième pape après Jean XXIII.

Toutesfois les prophéties sont difficilement infirmables. On pourrait rétorquer que depuis que Paul VI a déposé la tiare, les papes ne le sont plus que materialiter et non substantialiter. Même chose pour la prophétie de guérison de l'aveugle Joey Lomangino, décédé avant de recevoir ses "nouveaux yeux", de quels yeux s'agit-il ?



A décharge

Padre Pio

Le Padre Pio a conseillé de croire aux apparitions de Garabandal.


Le rosaire

Le village de Garabandal était pieux et pratiquait le rosaire. L'apparition a appris à réciter le rosaire aux enfants qui l'ont récité fréquemment avec elle[2]. D'ordinaire, l'apparition ne récitait que les Gloria.


L'heure des ténèbres

L'apparition de Pontmain du 17 janvier 1871 a eu lieu aussi à la nuit tombée. Il s'agissait du soir plutôt que de la nuit: de 17H30 à 21H00.


Pieds cachés

L'absence de vision des pieds n'est pas forcément caractéristique d'un prodige démoniaque. Par exemple, d'après le témoignage de la voyante, Notre-Dame de Beauraing apparaissait les pieds cachés par un nuage.


Mauvais début

Les apparitions mariales de Beauraing commencent aussi par des bêtises d'enfants, ils sonnaient aux portes avant de détaler.


Mgr Williamson

C’est à Garabandal qu’il se convertit au catholicisme



Références


  1. les apparitions de Notre-Dame à L'Île Bouchard, Abbé Henri Souillet, Pierre Téqui éditeur, 5° édition, pages 51 et 55
  2. she_wenthaste She went in haste p. 213
Spécial